Comment un candidat jumelé peut-il être libéré de son programme de jumelage ?

Conformément aux modalités et conditions du contrat pour les candidats de CaRMS et le contrat de service entre CaRMS et l’AFMC, tous les résultats de jumelage sont juridiquement contraignants.

Cet engagement contraignant exige que le candidat accepte un poste à un programme de résidence s’il y a eu un jumelage. Le programme de résidence doit parallèlement offrir un poste si un candidat est jumelé et que ce dernier répond aux exigences d’obtention d’un permis des autorités réglementaires provinciales/territoriales applicables.

Les programmes de résidence peuvent libérer un candidat de leur engagement contraignant dans des circonstances exceptionnelles, comme indiqué dans la politique de libération du candidat.

Avant de demander d’être libéré de leur engagement contraignant, le candidat est responsable de réviser la politique de libération du candidat et les critères d’admissibilité de la province dans laquelle il demande une libération et des provinces où il prévoit de postuler (s’il est libéré), car il pourrait y avoir des restrictions concernant l’admissibilité à de futurs jumelages à la suite d’une libération.

Le formulaire de libération est rempli uniquement à la discrétion du bureau de FMPD/programme de résidence. CaRMS n’interviendra pas concernant la demande ou l’achèvement du formulaire.

Les formulaires de libération du candidat doivent être envoyés à l’adresse operations@carms.ca.

Veuillez noter :

  • Les candidats qui ne répondent pas aux conditions énumérées dans la politique et le formulaire de libération du candidat et qui n’ont pas respecté leurs obligations de jumelage devraient être signalés à l’adresse violations@carms.ca. Pour plus d’information concernant les violations du jumelage et les procédures, veuillez visiter la section d’examen des violations sur la page des politiques de carms.ca.
  • Les candidats ne peuvent pas postuler pour, être interviewé pour ou accepter un poste dans un autre programme avant que la libération ait été accordée.
  • Les programmes ne peuvent pas discuter avec, interviewer ou offrir le poste à un candidat avant que la libération ait été accordée.
  • Le candidat est responsable de démontrer au bureau de FMPD/programme de résidence auquel il a été jumelé l’ampleur de leur difficulté extrême imprévue.
  • Si le formulaire de libération est soumis et confirmé par CaRMS, un candidat peut participer au premier tour actuel ou futur du jumelage principal R-1, s’il répond à tous les autres critères d’admissibilité.
  • CaRMS peut informer les bureaux de FMPD/programmes de résidence de la libération de candidats, s’il y a des questions concernant la participation d’un candidat ayant une formation postdoctorale lors du premier tour du jumelage R-1.
Cet article vous a-t-il été utile?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 1 sur 1

Commentaires

Cet article n'accepte pas de commentaires.